Historique

Historique du groupement de commandes devenu Syndicat Intercommunal

"En 1976 création du groupement de commandes des cantines municipales de la zone sud du var.

Suite à une réunion tenue en Préfecture du Var, 8 communes décident de constituer un groupement de commandes, ces communes sont : BANDOL - CUERS — LA CRAU — LA GARDE — LE PRADET — SAINT-MANDRIER — SIX-FOURS et SOLLIES-PONT.

La Direction Départementale de la Concurrence et des Prix me propose comme coordonnateur auprès de Monsieur le Préfet du Var, ce dernier entérine cette proposition par un arrêté.

La première mission de ce groupement fut de passer des marchés alimentaires pour ces 8 cantines. Le travail était effectué bénévolement et venait se rajouter à ma charge de travail de gestionnaire de la cantine de Saint-Mandrier. Chantal ESPOSITO secrétaire à mi-temps, du restaurant scolaire, s'engage à m'aider, bénévolement, dans le secrétariat du groupement.

Nous constaterons ici que peu d'élus connaissaient la mission de ce groupement. Il a pu se développer à ce moment là, grâce à l'adhésion pleine et entière des fonctionnaires (gestionnaires et agents) des restaurants scolaires. Ces derniers persuadés que nous obtiendrons de meilleures conditions de prix et qualité des produits, que cela amènerai une amélioration des menus dans les restaurants scolaires.

Durant cette période, les premières communes à rejoindre le groupement sont CAVALAIRE et le REVEST avec Mme Jacqueline REGNAUD.
Le développement du groupement fut immédiat, un an plus tard nous avons créé un nouveau marché, celui des produits d'entretien pour les restaurants scolaires, ensuite plusieurs marchés se sont créés, la papeterie, l'habillement etc tout en continuant à développer les marchés initiaux.
En 1981, nous passions beaucoup de temps à la gestion et la passation des marchés, engendrant des frais de fonctionnement toujours supportés par la mairie de Saint-Mandrier (une des plus petites communes de l'époque).
Au cours d'une réunion, entre les élus et la Direction de la Concurrence et des Prix, sur proposition du ter adjoint de LA VALETTE, il a été décidé d'un commun accord de créer un syndicat de communes.
Je dois ici remercier les nombreux élus et secrétaires généraux ainsi que Monsieur le Directeur de la Direction Départementale de la Concurrence et des Prix, de l'époque, pour toute l'aide qu'ils ont apportée dans les travaux et nombreuses réunions, pour la mise en place et l'adoption des statuts du syndicat, qui malgré les quelques petites difficultés de mise en route à vu le jour en 1983. On peut dire que la gestation fut difficile et a mis deux ans avant que l'enfant naisse.
Les cinq premières années de fonctionnement le siège était hébergé dans les locaux de Saint-Mandrier. Chantal et moi-même, avons pris le risque, après mure réflexion, de nous mettre en disponibilité pour Sans. Nous avons cru au développement de cette structure, nous nous sommes beaucoup investis, à la fin de ces 5 longues années, nous sommes passés agents, à temps plein, du SIVAAD.

De nombreuses communes et maisons de retraite nous on rejoint, de nombreux lots ont été rajoutés, dans les divers marchés existants. Ces rajouts ont été faits à la demande des communes adhérentes qui avaient pris conscience de l'intérêt d'être groupées. Grâce à la puissance d'achat les économies que nous avons dégagées sur les deniers publics, la qualité que nous avons obtenue par la notation des échantillons et le suivi de tous ces produits, nous sommes devenus, pour le Var, une force d'achat aimée par certains et craint par d'autres, avec détermination, nous avons toujours su faire face aux embuscades qui nous ont été tendues, et nous avons su nous faire respecter.

La particularité de cet organisme est qu'il était gérer par un syndicat de communes, avec des élus et un coordonnateur, chargé de passer les marchés au nom de Monsieur le Préfet. Lors de la révision du Code des Collectivités Territoriales et du Code des Marchés Publics, se produisit un profond changement puisque le coordonnateur devenait une personne morale (le SIVAAD) et non plus une personne physique.

Aujourd'hui, mon plaisir est de voir qu'il continu avec plus d'adhérents et de produits, que les élus et agents qui ont travaillé avec moi, ont su continuer avec un grand sérieux à développer le SIVAAD."

Pierre GRIMALDI

1983 Septembre : création du Syndicat Intercommunal Varois d'Achats Alimentaires et Divers

21 communes composent le Syndicat : BANDOL - BORMES LES MIMOSAS — CARQUEIRANNE COGOLIN — CUERS — GASSIN — LA CROIX VALMER — LA FARLEDE — LA LONDE LES MAURES — LA VALETTE DU VAR — LE BEAUSSET — LE LAVANDOU — LE PRADET — LE REVEST LES EAUX — PIERREFEU — PUGET VILLE — RAMATUELLE — SAINT CYR SUR MER - SAINT MANDRIER SUR -MER - SIX FOURS LES PLAGES — SOLLIES PONT.

Ce syndicat est la continuité du groupement de commandes créé en 1976 par 8 communes. BANDOL — CUERS — LA CRAU — LA GARDE - LE PRADET — SAINT- MANDRIER-SUR- MER -SIX -FOURS LES PLAGES - SOLLIES PONT.

Les Présidents successifs:
1983 - 1986 : M. Joseph QUILGARD Maire de Saint-Mandrier (Démission)
1986 : M. Guy MOINE Maire de Saint-Mandrier
1995 - 2002 : M. Gilles VINCENT Maire de Saint-Mandrier (Démission)
2002 : M. Serge CHIAPELLO Adjoint au Maire de la commune du BEAUSSET
2008 à ce jour : Mme Jacqueline REGNAUD Adjointe honoraire de M. le Maire du REVEST LES EAUX

Les Vice-présidents sont des élus des communes composant le syndicat, il y en avait: 4 en 1983 à ce jour 12 vice-présidents composent le bureau syndical

Le personnel : de 1976 à 1983 : 1 Cadre A à temps plein, 1 cadre C à mi temps
A ce jour : 6 personnels à temps plein: dont : 1 Cadre A - 5 cadres C: 1 Cadre C Filière technique temps partiel pour l'entretien des locaux

"En 1976 je débute ma carrière en Mairie de Saint-Mandrier, comme femme de service, et fonction d'agent de bureau du restaurant scolaire et du groupement, à la demande du gestionnaire.
En place pour la création du ler groupement en 1976 et jusqu'à ce jour, j'ai pu suivre l'évolution constante, les modifications demandées (groupement, syndicat), par les divers services départementaux, l'adhésion de nouvelles communes et le départ pour d'autres.

Je ne regrette pas la décision prise en 1983, avec le directeur de l'époque, de me mettre en disponibilité pour 5 ans, ce fut une expérience fructueuse.

La preuve en est que le SIVAAD et le Groupement sont toujours actifs et en évolution.

Actuellement directrice et en accord avec tout le personnel, nous continuons de développer et créer de nouveaux marchés, enrichir les lots de nouveaux produits toujours demandés par les adhérents, et également d'étendre géographiquement le périmètre du SIVAAD et du groupement.

Proche de la retraite, après avoir passé 40 ans au service des collectivités, je remercie toutes les personnes qui ont cru en moi et m'ont fait confiance."

Chantal ESPOSITO
 

 

 

Go to top